Voilà quelques nouvelles de Diva, notre cigogne noire que vous connaissez sous le nom de CM32...

Depuis 2010, une Cigogne noire (Ciconia nigra) baguée CM32 lorsqu'elle était poussin au Luxembourg en 2008 est observée chaque année entre la mi-août et le début février à la Réserve Africaine de Sigean, souvent en compagnie de Cigognes blanches. 

Cet individu est d'une grande fidélité puisqu'il fréquente chaque hiver les même plans d'eau et vient se servir lors des distributions de poissons aux Pélicans de la Réserve Africaine, à quelques mètres du personnel et des visiteurs.

Le phénomène est doublement inhabituel puisque la Cigogne noire est réputée pour être un grand migrateur transsaharien qui n'hiverne pas en France et elle est également connue pour être beaucoup plus farouche que sa cousine blanche.

Malgré le suivi européen assez précis de cette espèce peu commune, les coordinateurs nationaux de la Cigogne noire ignoraient où CM32 se reproduisait. Son hivernage complet n'était pas non plus démontré car elle pouvait disparaître de longues semaines au coeur de l'hiver avant de réapparaître, parfois sous des températures glaciales. 

En concertation avec le "Réseau Cigogne Noire ONF-LPO", il a été décidé d'équiper l'oiseau avec une balise GPS-GSM-UHF, un dispositif de 30g à recharge solaire maintenu sur le dos de l'oiseau par un harnais souple en Téflon. Ce fut chose faite en septembre 2015 et cette balise nous a depuis permis de mieux comprendre les habitudes de la Cigogne noire à présent baptisée Diva par le réseau national.

Le premier enseignement est que Diva effectue tous ses hivernages intégralement sur le territoire français et exclusivement dans le département de l'Aude. Elle commence toujours par séjourner environ 2 mois à la Réserve Africaine de Sigean où elle effectue sa mue postnuptiale puis continue son séjour hivernal dans les marais et les rizières du narbonnais.

Nous avons ensuite découvert son trajet migratoire, par la vallée du Rhône aux remontées prénuptiales, plus à l'Ouest par le Massif Central aux descentes postnuptiales.

La balise nous a enfin permis de découvrir ses quartiers de reproduction, dans le département de la Meuse. Il s'agit là sans doute de l'information la plus intéressante puisque le site n'était pas connu pour héberger l'un des 70 couples français de Cigognes noires. Des mesures de tranquillité et de protection du massif forestier concerné ont été mises en place par l'ONF et les poussins de Diva ont été bagués au nid en 2016 et en 2017.

Nous souhaitions aller encore plus loin dans la compréhension des habitudes de cet oiseau, la seule Cigogne noire connue pour effectuer l'intégralité de son cycle reproduction-migration-hivernage sur le territoire français. Est-ce qu'elle était appariée à une femelle ayant les mêmes habitudes alimentaires ou migratoires?

L'occasion d'équiper la compagne de Diva (baptisée Olivia) s'est présentée en juin 2017, Diva et Olivia devenant ainsi le seul couple français de Cigognes noires dont les deux membres sont équipés de balises GPS. D'intéressants constats ont été réalisés sur les habitudes alimentaires estivales du couple et nous savons maintenant qu'Olivia a un comportement migratoire beaucoup plus classique pour l'espèce: elle quitte l'Europe et franchit le Sahara pour hiverner en Afrique de l'Ouest.

Diva a néanmoins fait des émules: lors de l'hiver 2016-2017, ce ne sont pas moins de 4 autres Cigognes noires qui ont hiverné dans le narbonnais en sa compagnie. Il s'agit sans doute là des prémices d'une nouvelle tradition d'hivernage de la Cigogne noire sur le territoire français, favorisée par des hivers plus doux et la présence de Cigognes blanches de plus en plus nombreuses.

Au-delà de son intérêt scientifique, ce projet est aussi un bel exemple de collaboration: LPO France (porteur de projet), ONF (partenaire technique), DREAL Grand-Est (Financeur de suivi d'Olivia), CRBPO - programme personnel de Frédéric Chapalain (capture des oiseaux, baguage et pose de balise) et l'association des Amis de la Réserve Africaine de Sigean (Financeur de 2 balises et du suivi de Diva)

Article d'Antoine Joris, Réserve Africaine de Sigean

Paru dans le Magazine de l'AFdPZ, Licorne n°16 de janvier 2018